Tagged with " déprime"
Avr 21, 2018 - Bribes de vies    No Comments

Hier, j’ai eu le reading blues

Je ne sais pas s’il vous est déjà arrivé d’avoir une belle session de déprime après avoir fini un livre. J’ai régulièrement cette sensation de vide après avoir terminé une série dont j’ai enchaîné le grand nombre d’épisodes très vite. Les personnages sont devenus mes amis et ne plus pouvoir les retrouver parce que la série est terminée, c’est presque comme perdre un proche. Oui, j’exagère, mais le sentiment est plutôt fort. Une déprime plutôt difficile s’empare de nous. Heureusement, elle ne perdure pas très longtemps. Notre façon de dissocier la fiction de la réalité nous permet d’apaiser la douleur de la perte de l’ami imaginaire et de se rassurer avec notre routine et nos aventures exotiques. 😉 Read more »

Hier, j’ai voulu reprendre ce blog

La B’Stiol Triyi déguisée en savant fou – © Kisa 2017

La B’Stiol Triyi déguisée en savant fou – © Kisa 2017

Sérieusement, un blog ?

Ouais, ça ne sert probablement plus à rien un blog, mais j’m’en fous ^^
Un eXutoire (j’adore mettre des X majuscules au milieu des mots, ne me demandez pas pourquoi… et non, rien avoir avec le porno !), voilà ce qu’est d’abord ce blog.
Je ne prête pas toujours attention à la forme, au style, à ma plume. J’écris ici en langage parlé et ça me va très bien parce que j’ai juste envie de cracher sur l’ordi des coups de cœur, de gueule, de blues et de les partager avec le monde, parce que je pense sincèrement, qu’un ressenti, quel qu’il soit, n’est pas aussi personnel et anodin qu’on veut bien nous le faire croire. Il peut aussi faire du bien à celui qui le lit.
Read more »

Août 31, 2015 - Bribes de vies    No Comments

Hier, j’ai abandonné ma plume et je me suis encore perdue

Le Labyrinthe de la Psyché : L'Adolescence V.2 - © Jessie Chevin  (photo et installation)

Le Labyrinthe de la Psyché : L’Adolescence V.2 –
© Jessie Chevin (photo et installation)

Hier, j’ai abandonné ma plume et je me suis encore perdue

Je déteste me concentrer sur un projet lorsque j’ai peu de temps à lui consacrer, pour m’y atteler vraiment, je déteste que ma session de travail se transforme en mini sessions de quelques minutes. Je trouve la phase de concentration sur le projet pénible, du coup, 30 minutes grappillées de temps à autre pour travailler, ça m’exaspère. Read more »